Sophie Dupey

8 Sophie bugueless haut

A chaque fois que je dépose de la matière sur une toile, il me faut apprendre à la connaître. Et pour bien connaître une chose, il me faut connaître ses limites. C’est lorsque je dépasse ses normes de tolérance que sa véritable nature m’est dévoilée. Je me rends compte que j’aime le secret, le non-dit, et au-delà, l’incertain, le flou, tout ce qui fait basculer vers un ailleurs sans mot. J’aime quand mes toiles ont acquis un équilibre fragile, quand le vacillement opère encore, quand le silence semble les envelopper. Je tends à ce que l’œuvre opère dans son autonomie, en faisant prévaloir les droits de la vision sur ceux de la reconnaissance et du déchiffrement.

 

 

8 sophie portait Issues de l’informe, les formes doivent rester en constante émergence, obéissant à un principe non statique qu’on peut découvrir en observant toutes choses. En dehors de ce principe qui me relie au monde, la réalité est pour moi une chose éminemment instable et solitaire. L’œuvre est finie quand le visible adhère à l’invisible. Sophie Dupey

« L’œuvre de Sophie Dupey se situe à la limite du dévoilement, au sein d’une matière semblant perpétuer une mutation quasi organique. Ces visions transfigurées nous mènent en des lieux étranges et familiers, favorisant un ailleurs qui confère à son œuvre une existence poétique puissante et singulière.»

Nils Levy, mai 2010

 

 

   8 Sophie bugueless    8 sophie dessin    8 Sophie heures blanches    8 Sophie oiseaux