Les Journées Art et Musique de Pont Ar Gler propose des programmes variés, choisis par les artistes eux-mêmes. Nous avons une volonté de mettre en avant des oeuvres de compositeurs actuels en privilégiant la musique tonale.

 

Honoré Béjin

Né en 1986, Honoré Béjin commence le piano dans l’Aisne, et poursuit ses études au CRR de Paris (dans la classe de Billy Eidi), puis au CNSM de Paris (avec Alain Planès et Emmanuel Strosser), établissement dans lequel il intègre également les classes d'Accompagnement, d'Écriture et d'Analyse, ainsi que le cursus de Formation à la pédagogie.

Il se produit régulièrement en récital et dans des formations de musique de chambre, en France et à l'étranger (Festival Chopin de Bagatelle, Festival de Nohant, Fondation Dosne-Thiers, Tarmac de Châteauroux, Musée de la Vie romantique à Paris, Matinées de Miramón organisées par l'Orchestre Symphonique du Pays Basque...).

En savoir plus
Stéphane Delplace

Compositeur français né à Bordeaux en 1953.

Après s'être livré très tôt à l'étude du piano (élève de Pierre Sancan), il se consacre à l'écriture et fait ses "humanités" au CNSMDP, s'initiant parallèlement à l'orgue.

Sa détermination à écrire de la musique tonale le tient naturellement éloigné des cercles officiels de la musique contemporaine et ce n'est qu'en 2000 qu'il rejoint le groupe Phoenix fondé par Jean-François Zygel et Thierry Escaich. Cherchant davantage à approfondir qu'à innover, il aborde plusieurs genres, qui vont des claviers occupant la plus grande partie de sa production, aux chœurs et à l’orchestre, en passant par la musique de chambre. Il est édité chez Durand, Eschig, Billaudot et Delatour.

L'Académie des Beaux-Arts lui décerne en 2001 le Prix Florent Schmitt.

En savoir plus
Jean-Baptiste Doulcet

<< Un diamant à mille facettes >> (Olivier Bellamy, Classica)

<< Une pensée musicale en action, qui va jusqu'à l'essence même des oeuvres (...) Résolument hors normes. >> (Christian Merlin, Le Figaro)

<< Une vision, une conception, servie par une qualité pianistique -toucher, attaques, sens du rebond, justesse des contrastes et des silences- remarquable. >> (France tv info.fr)

Né en 1992, Jean-Baptiste Doulcet est pianiste, improvisateur, compositeur.

Il remporte en 2019 le 4ème prix et le Prix du public du concours Marguerite-Long (présidé par Martha Argerich), ainsi que le Prix Modern Times du concours Clara Haskil 2019 (Président Christian Zacharias).

Jean-Baptiste joue B. Bartók en Final du concourt Long-Thibaud-Crespin 2019, Demi final d coucours Clara Haskil

En savoir plus
Adeline Mélo

Elle commence la clarinette dans l’école de musique de sa région. En 2010, elle entre au CRR de Lyon dans la classe de Jean-Louis Bergerard. Elle y étudie le classique ainsi que la musique Klezmer et balkanique avec Bruno Sansalone. Elle a participé à divers projets dont une création danse-musique.

En 2013, Adeline est admise dans la classe de Frédéric Rapin à la HEMu de Lausanne, où elle obtient son Bachelor en 2016.

Adeline joue Brahms, des airs brésiliens, du jazz

En savoir plus
Maria Barbara Nytsch

 

Née dans le nord de l’Allemagne, Maria-Barbara a suivi des études de Musique à la Haute Ecole de Hanovre dans la classe de piano de Karl-Heinz Kämmerling. Elle a poursuivi sa formation avec Leonard Hokanson à la Haute Ecole de Musique de Frankfurt (Allemagne) et à la School of Music Indiana University Bloomington (USA). Elle a obtenu une Bourse du Rotary-Club.

En savoir plus
Leonard Schick

Leonard Schick, né à Lausanne (Suisse), commence à prendre des cours de violon à l'âge de huit ans. Il s'initie au clavecin à 12 ans chez Claire-Anne Piguet. Dès l’âge de 16 ans, il joue du violon baroque et depuis l’âge de 20 ans, de l’orgue.

Il a participé au concours suisse de Musique pour la Jeunesse (CSMJ) entre 2010 et 2013 où il a remporté plusieurs premiers prix au clavecin et à la composition, ainsi qu'un premier prix en musique de chambre.

En savoir plus
Lisanne Schick

Lisanne Schick est une jeune altiste et danseuse lausannoise. D’abord élève des altistes Tina Strinning et Noémie Bialobroda au conservatoire de Lausanne, elle étudie actuellement dans la classe d'alto de Jean Sulem au Conservatoire National Supérieur de Paris.

Lisanne complète ses études avec des cours d'écriture, de piano, de danse et de musique de chambre qui la passionnent.

 

En savoir plus
Sebastian Schick

Né à Rotenburg an der Fulda, en Allemagne, Sebastian Schick débute ses études à l’âge de 16 ans à Kassel. Il entre en 1983 à la Haute École des Arts de Berlin pour suivre les cours du Professeur Rainer Zepperitz, contrebassiste solo du Philharmonique de Berlin.

Il fréquente ensuite la Fondation Karajan, où il a l’occasion de travailler pendant 2 ans avec l'Orchestre Philharmonique de Berlin. En 1991 il continue ses études avec le professeur Klaus Stoll à Salzbourg et avec le maestro Franco Petracchi à Genève. En 1996, Sebastian Schick obtient le 1er prix de virtuosité au Conservatoire de Genève.

En savoir plus
Emile Sécheret

Violoncelliste, compositeur, organiste, Émile Sécheret est fasciné depuis ses jeunes années par l’harmonie et ses infinies possibilités expressives. Son attachement pour la musique de Johann Sebastian Bach le conduit à travailler l’orgue ainsi que le violoncelle, qu’il étudie dans la classe de Jérôme Pernoo, au CNSMD de Paris.

Depuis cinq ans, le compositeur Stéphane Delplace lui enseigne l’écriture (harmonie et contrepoint) à la Ville de Paris. Il l’encourage également à composer.

 

Émile joue Stéphane Delplace

En savoir plus
Dominik Baranowski

Dominik Baranowski commence le violon à l’âge de neuf ans et le piano à dix ans au conservatoire de Besançon. Très vite passsionné par la musique, il multiplie durant ses études les rencontres musicales avec des musiciens prestigieux : d’abord au violon avec Olivier Charlier, Alexandre Vinnitski, Annick Roussin, Jean-Pierre Sabouret, Maryvonne Le Dizès, Régis Pasquier, Andrzej Kulka, puis à l’alto avec Hariolf Schlichtig, Françoise Gnéri, Miguel Da Silva, Jean Sulem, Bruno Giuranna, Jutta Puchhammer-Sédillot, Laurent Verney.

Il obtient son DEM de violon en 2010 dans la classe de Christophe Poiget ainsi qu’un CFEM de piano dans la classe de Paul-André Gaye au CRR de Boulogne-Billancourt. Dominik débute par la suite l’alto au conservatoire du treizième arrondissement de Paris avec Marie-Christine Witterkoer. Très vite enthousiasmé par le son de l’instrument, il délaisse peu à peu le violon afin de se consacrer pleinement à l’alto. Il entre deux ans après au CNSM de Lyon dans la classe de Christophe Desjardins et Fabrice Lamarre, où il obtient cinq ans après son Master d’instrument mention Très Bien. Il a eu l’occasion de jouer plusieurs fois avec l’Orchestre National de Lyon, l’Opéra de Lyon, l’Orchestre des Pays de la Loire et l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté. Il a créé avec trois amis le Quatuor Wassily, qui poursuit actuellement sa formation en master de musique de chambre au CNSMD de Lyon.

Michaël Bialobroda

Né à Paris en 1990, Michaël Bialobroda obtient son Master avec Mention Très Bien au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de violoncelle de Philippe Muller en 2013. Il parfait son éducation musicale avec Kurt Masur, Valéry Gergiev ou encore Charles Dutoit au Verbier Festival Orchestra où il est violoncelle solo. Son expérience de musique de chambre s’acquiert d’une part par la filiation directe qu’il a avec le Quatuor Rosamonde et entretient sa relation intime à la musique de chambre en participant deux saisons 2014-2015 avec l’Académie Seiji Ozawa où ses échanges avec le maestro japonais l’inspirent et joue dans des salles telles que le Victoria Hall, le Théâtre des Champs Elysées, ou encore la fondation Louis Vuitton.

En 2015, il est nommé Violoncelle Solo de l’Orchestre National de Lorraine.
En savoir plus
Juliette BOUBEL

Née à Nancy dans une famille de scientifiques, elle est attirée très tôt par la musique et le besoin irrépressible de jouer avec d'autres partenaires. Après des études au conservatoire de Nancy, un premier prix supérieur interrégional à Luxembourg, elle intègre le CRR de Paris dans la classe de Dominique Geoffroy et Hugues Leclère, d'où elle sort avec un premier prix à l'unanimité avec les félicitations du jury, puis un prix d'excellence. Elle a par ailleurs reçu le premier prix à l'unanimité au concours Claude KAHN. Passionnée autant par le piano solo que la musique de chambre, elle rentre au conservatoire national supérieur de musique et danse de Lyon en piano (classe de Pierre Pontier) et accompagnement au piano (classe de Michel Tranchant), et obtient deux master en accompagnement et piano (mention très bien) en 2003 et 2005.

Elle enseigne actuellement au Conservatoire à Rayonnement Régional de Metz.

En savoir plus
Antoine Brun

Antoine Brun a commencé le piano à l’âge de quatre ans et le violon un an plus tard. Il intègre en 2006 le Conservatoire à Rayonnement Régional de Dijon. Il étudie le violon dans la classe de Marie Béreau et le quatuor à cordes auprès des membres du quatuor Manfred.

Parallèlement à un brillant cursus de mathématiques, il obtient en 2009 un triple Diplôme d’Etudes Musicales en violon, formation musicale et musique de chambre, puis le Diplôme de Concert, toujours avec la mention d’excellence.

En 2012, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Lyon dans la classe de Marie Charvet. Il fonde le quatuor Wassily, avec lequel il donne de nombreux concerts avec des musiciens prestigieux tels que Anne Gastinel, Marie-Josèphe Jude ou encore le jeune pianiste de talent Ilan Zajtmann.

Antoine Brun a su enrichir sa formation en étudiant dans plusieurs institutions prestigieuses à l’étranger. Il se perfectionne pendant un an avec Manuel Guillen au Real Conservatorio de Madrid, et étudie en première année de Master auprès de Maighread McCrann à la Kunstuniversität de Graz.

En 2017 il clôture brillamment son Master au Conservatoire National Supérieur de Lyon.

Compositeur de talent, Antoine Brun est l’auteur de nombreuses oeuvres solistes et de musique de chambre. Il donne à la composition un rôle central dans sa vie de musicien.

Marine Faup-Pelot

Marine Faup-Pelot débute le violon en 1998 à l’École de Musique de Royan, en Charente-Maritime, avec Yann LeCalvé. Sa passion pour la musique l’incite à se présenter au Conservatoire à Rayonnement Régional de Bordeaux, qu’elle intègre en 2008 dans la classe de Blandine Chemin. Elle y obtient son DEM en 2012, avec la mention Très Bien. Durant cette même année, elle est admise à l’unanimité au CNSMD de Lyon dans la classe de Marie Charvet. Dès le début de sa formation, elle fonde le quatuor Wassily et profite de l’enseignement d’Agnès Sulem, Franck Krawczyk, Marc Danel, Emmanuel Strosser, Sergio Menozzi et Yovan Markovitch. Sa curiosité l’amène à se tourner vers la pratique musicale sur instrument d’époque, avec l’orchestre Les Siècles, et en musique de chambre avec le Jeune Orchestre Atlantique.

Durant l’année 2015-2016, Marine a l’opportunité de participer au programme d’échange européen Erasmus et étudie à l’Universität der Künste à Berlin avec Bernhard Hartog. Cette année à l’étranger lui permet de s’ouvir à d’autres cultures et à de nouvelles expériences musicales, elle a notamment l’occasion de jouer avec l’orchestre du Konzerthaus.

Elle participe régulièrement à des master-class ou académies et a ainsi la chance de travailler avec Stephan Picard, Itamar Golan, Claire Désert et Julien Dieudegard.

En 2017, Marine obtient brillamment son Master d’Interprète au CNSMD de Lyon avec la mention Très Bien, et intègre le Master de Musique de Chambre du CNSMD de Lyon avec le quatuor Wassily.

Xavier Gagnepain

Esprit curieux, Xavier Gagnepain décline sa passion pour la musique sous les formes les plus multiples. Soliste, disciple de Maurice Gendron, titulaire de prix internationaux (Münich et Sao Paulo), il est aussi un chambriste engagé avec le Quatuor Rosamonde.

Sa classe de violoncelle au CNR de Boulogne-Billancourt jouit d’une grande réputation.

Il consacre, par ailleurs, une part croissante de son temps à la direction d’orchestre. Défenseur infatigable des répertoires les moins galvaudés, il n’hésite pas à prêter son concours à de nombreuses créations contemporaines. Son livre "Du musicien en général… au violoncelle en particulier", commandé par la Cité de la Musique, connaît un vif succès.

En savoir plus
Raphaël Ginzburg

Titulaire d’un diplôme de Master au CNSMD de Lyon complété par un échange Erasmus en Hongrie, Raphaël Ginzburg continue de s’ouvrir à tous types de répertoires. Il expérimente aussi bien la musique ancienne que la musique contemporaine, se produisant aux étés 2015 et 2016 à l’académie du festival de Lucerne ainsi qu’à l’Elbphilharmonie de Hambourg au mois de mars 2017.

La musique d’ensemble faisant partie intégrante de sa formation, il explore aussi bien diverses formations en musique de chambre que le répertoire orchestral dans divers ensembles en France (Lyon, Saint-Étienne, Paris, Lille, Annecy), en Suisse et en Allemagne.

Il collabore avec la compagnie de spectacle vivant Les Rémouleurs sur leur dernière création Rêves et Motifs. Membre du Quatuor à cordes Wassily, il suit actuellement une formation de Master en musique de chambre.

Noé Natorp

Né en 1990, le violoncelliste Noé Natorp a eu de grandir dans une famille de musiciens. Il commence le violoncelle à 7 ans et reçoit dès son plus jeune âge les conseils des grands violoncellistes Lluis Claret et Jerôme Pernoo participant avec eux à de nombreux stages et académies. Son grand-père Hartwig Natorp, ancien violoncelle super solo de l'Opéra de Zürich et élève de Pierre Fournier lui prête un instrument de Jean-Baptiste Vuillaume et le suit, tout comme son oncle et sa tante, membres de l'Orchestre Philharmonique de Radio France. En compagnie de ces derniers et de son frère aîné, Raphaël, violoniste, il forme un quatuor familial. 

En savoir plus
Agnès Sulem-Bialobroda

Née dans une famille de musiciens, Agnès Sulem a commencé très tôt l'étude de la musique. Elle a étudié au Conservatoire de Nice puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où elle obtint un 1er Prix de Violon et 1er Prix de Musique de Chambre à l'unanimité. Elle a mené, parallèlement à son cursus musical, des études scientifiques de haut niveau.

Agnès Sulem est, depuis sa fondation en 1981, le premier violon du Quatuor Rosamonde. Lauréat de plusieurs concours internationaux (Evian 1983, Salzburg 1986), le Quatuor Rosamonde mène une carrière internationale et sa discographie est riche et variée.

Agnès Sulem s'est produite en soliste avec divers orchestres. Elle est professeur de musique de chambre (classe de quatuors) au CNSM de Lyon et elle est régulièrement invitée à donner des Master classes de quatuor.

Agnès Sulem est chevalier de l'Ordre de la Légion d'Honneur.

En savoir plus
Jean Sulem

Jean Sulem a fait ses études au Conservatoire de Paris dans la classe de Serge Collot.  En 1981, Pierre Boulez le choisit pour devenir soliste de l'Ensemble Intercontemporain. Très actif dans la création contemporaine, il a interprété dans les plus grands festivals internationaux des pièces maîtresses du répertoire soliste contemporain de l'alto (Zimmerman, Maderna, Berio, Donatoni, Nunes, Grisey, Holliger, Ton That Tiet, Lévinas, Ligeti...) et suscité de nombreuses créations.

A côté de son activité de soliste, Jean Sulem mène une importante carrière de musicien de chambre. Il est depuis sa fondation en 1981 l'altiste du Quatuor Rosamonde avec lequel il mène une intense carrière internationale.

En 1989 il succède à Serge Collot, et devient à l'âge de trente ans Professeur d'alto au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il donne régulièrement des cours d'interprétation en Europe et aux Etats-Unis. Il est également régulièrement invité comme membre du jury des concours internationaux.

En savoir plus
Thomas Tercieux

Membre de l’orchestre Philharmonique de Radio-France depuis 1983, il débute ses études musicales au conservatoire de Besançon et bénéficie parallèlement de l’enseignement de Jeanne Isnard.  Il poursuit sa formation au Conservatoire National de Musique de Paris dans la classe de Michèle Auclair et reçoit en 1981 un premier prix de violon.

Il entre alors en cycle de perfectionnement de musique de chambre dans la classe de Jacques Parrenin, puis reçoit à l’université de Yale, l’enseignement des membres des quatuors Kolich, Julliard et De Tokyo.

Depuis 1981 il est membre fondateur du Quatuor Rosamonde avec lequel il se produit lors de nombreux concerts tant en France qu’à l’étranger et dont la discographie témoigne de son souci d’aborder le répertoire le plus varié.

En savoir plus